Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

mom-ma-fee.over-blog.com

au fil des jours, tricots, balades, histoire...

mom-ma-fee.over-blog.com

La grande guerre : levée en masse Australie : les hommes au front, les femmes à leurs aiguilles

Fromelles : « Don’t forget me Cobbers » Malgré l'interdiction, le sergent S. Fraser porte un camarade tombé dans le No man's land

Fromelles : « Don’t forget me Cobbers » Malgré l'interdiction, le sergent S. Fraser porte un camarade tombé dans le No man's land

Après le désastre de Gallipolli les Australiens adaptent de nouvelles paroles sur cette chanson traditionnelle qui devient un véritable hymne national

Venus de "Down Under", les Australiens sur le front du Nord de la France

Pourquoi évoquer les Australiens?

En circulant sur les champs de bataille autour d'Ypres nous avons constaté la quantité de tombes de ces soldats venus de "là bas en dessous".

Entre mars 1916 et novembre 1918 ce sont presque 300 000 soldats australiens des Forces Armées Impériales Australiennes (AIF) qui se sont battus entre Picardie et frontière belge. Parmi eux 46 000 ne reverront pas leur pays, 132 000 rentrent blessés. De nombreux monuments aux morts et cimetières rappellent le souvenir de ces hommes.

Passchendaele, Zonnebeke, Ploegsteert, Fromelles, Bullecourt, Thiepval, Pozières, Villers Bretonneux, Mont Saint Quentin, Le Hamel, Péronne, Bellenglise sont les étapes d'un chemin de croix devenu chemin de mémoire. (voir le site des chemins de mémoire australiens ci dessous)

Le renforcement du sentiment national

Nous y distinguerons Fromelles, un petit village proche de Lille où s'est développé récemment un pan du mythe national australien.

5 533 soldats australiens ont péri ici dans la nuit du 19 au 20 juillet 1916. Prévu pour créer une diversion à la bataille de la Somme, la bataille de Fromelles fait partie des " pires 24 heures dans l'histoire de la Nation australienne". En quelques heures, l’Australie a enregistré les plus grandes pertes de toute son histoire militaire. .

L'Australie, essentiellement peuplée par une immigration récente n'a pas encore développé un véritable sentiment national. Cette bataille, après celle de Gallipolli en 1915 va contribuer à le forger.

Rentrant de Gallipolli les soldats ont mis de nouvelles paroles sur une chanson populaire "Waltzing Matilda" qui devient un véritable hymne national.

A Fromelles la guerre resurgit et ranime la mémoire en 2007 quand les corps de 250 soldats sont exhumés de fosses communes récemment découvertes. Pour identifier les corps on lance une vaste opération de prélèvement d'ADN en Australie. Des milliers de familles y répondent, espérant retrouver un aïeul. 70 corps furent identifiés. Tous les ans les habitants de Fromelles accueillent de nombreuses familles qui continuent à venir se recueillir sur ce champ de bataille devenu lieu de mémoire australien.

Le site des chemins de mémoire australiens donne beaucoup de détails sur cet épisode de la guerre, il est riche en photos et en témoignages. (voir lien ci dessous)

Au pays : tricoter pour ceux qui sont au front

Tous au tricot

Partis d'un pays où on ne connaît pas les rigueurs de l'hiver, les soldats ont besoin de vêtements chauds, et en particulier de chaussettes pour combattre le froid et l'humidité dans les tranchées.

Nous avons déjà vu les Françaises tricoter pour leurs fils ou pour leurs maris, mais cela restait du niveau des initiatives personnelles.

En Australie c'est un vaste mouvement qui se développe, mouvement que nous retrouverons dans d'autres pays anglo-saxons en guerre, en particulier les USA.

Des groupes de tricot se forment, sous l'égide de la Croix Rouge, groupes dans lesquels on aperçoit parfois des hommes... (Les photos proviennent de l'Australian state Library of New South Wales).

Cudgewa, 25 oct 1916, photographe inconnu.

Cudgewa, 25 oct 1916, photographe inconnu.

Pilliga (NSW) 1915

Pilliga (NSW) 1915

3 femmes filant la laine nécessaire aux tricoteurs

3 femmes filant la laine nécessaire aux tricoteurs

Elèves de l'école de Kambala (Sidney) en plein tricot...

Elèves de l'école de Kambala (Sidney) en plein tricot...

Emballage et expédition, toute une organisation

Les tricots réalisés doivent être triés, il faut déterminer les tailles, les pointures des chaussettes, puis faire les paquets pour l'expédition par la mer.

C'est souvent la Croix Rouge qui supervise les groupes chargés de ces opérations.

Une partie du dépôt, War Chest Sock Appeal, Sydney, Mai 1917  photographié par G. A. Hills

Une partie du dépôt, War Chest Sock Appeal, Sydney, Mai 1917 photographié par G. A. Hills

inpecter et déterminer la pointure des chaussettes  War Chest Sock Appeal, Sydney, Mai 1917  photographe G. A. Hills

inpecter et déterminer la pointure des chaussettes War Chest Sock Appeal, Sydney, Mai 1917 photographe G. A. Hills

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers...

Knit one, purl two

Pour conclure, une chanson qui fera le lien avec le prochain sujet car elle vient des Etats Unis, mais le thème reste le même. Je n'ai pas trouvé de chanson australienne sur ce thème, ni d'ailleurs de chanson française... Si vous en connaissez faites les nous partager.

La traduction est de mon cru, n'hésitez pas à me corriger!

Knit one, purl two
This sweater, my darling,’s for you
While vigil you‘re keeping through rain and storm
This sweater will keep you warm

Knit one, purl two
Our trials I know have begun
And while you are fighting each battle through
My darling, my heart’s with you

I just left the cot where our little Todd
In sleep was smiling
He must have dreamed of you...

Knit one, purl two
My darling, whenever I’m blue
It’s comfort to know that when he’s a man
He‘ll be glad that his Dad came through
Knit one, purl two...

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers,

Mon chéri ce pull est pour toi

Pendant que tu montes la garde sous la pluie et la tempête

ce pull te tiendra chaud

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers,

Je sais que nos épreuves ont commencé

Et alors que tu combats, mon chéri mon cœur bat pour toi à chaque bataille.

Je viens de quitter le berceau où notre petit Todd dort en souriant

Il doit rêver de toi

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers,

Chéri, chaque fois que je suis triste,

je me console en pensant que quand il sera grand il sera heureux que son père soit de retour.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article