Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand Victor Hugo parle des Flamandes...

Vendredi jour de grand ménage après passage des crapules... Je tombe sur ces lignes de Victor Hugo en 1837 relevées par J. Duquesne (dans "Le grand Lille" Fonds Mercator nov 2000)...

Toutes les habitantes "servantes et maîtresses, duègnes et jeunes filles" occupent l'essentiel de leurs journées à nettoyer les habitations. Ce qui l'amène à une étrange conclusion : " A force de lessiver, de savonner, de fourbir, de brosser, de peigner, d'éponger, d'essuyer, de tripoliser, de curer et de récurer, il arrive que toute la crasse des choses lavées passe aux choses lavantes, d'où il suit que la Flandre est le pays du monde où les maisons sont les plus propres et les femmes les plus sales."

Comme quoi on peut être un grand homme mais émettre des jugements hâtifs... il est vrai qu'Hugo était aussi un politique!

Je ne me sens pas trop visée.... je ne suis pas vraiment fana de ménage!!

Et puis écoutons plutôt Michelet, le grand Jules, historien de la République naissante, nous dire que "dans le Nord la femme vaut un homme, et souvent mieux". En voilà un qui réfléchissait avant de parler!!

Et avec J. Duquesne nous apprécions pour conclure ce qu'écrivait M. Des Madrys, important personnage arrivé dans ces régions avec les armées de Louis XIV:

"Les femmes y sont blanches et assez belles. Elles ont plus d'esprit et sont de meilleure qualité que les hommes"!

Photo de Victor Hugo vers 1835 par Auguste Vacquerie

Tag(s) : #Lille histoire

Partager cet article

Repost 0