Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

A voir  expo : Passage chez les Kanak

Le bon côté d'une panne...

Tombés en panne samedi à Paris, nous avons fait appel à MAIF assistance.

Prise en charge immédiate et impeccable : interlocuteurs aimables et soucieux de nous aider au mieux, taxi, voiture de location très confortable nous ont remis en peu de temps sur la route de la maison!

La voiture prise en charge par un dépanneur a été conduite le lundi au garage Sabrié de Vincennes, au service impeccable: excellente communication, diagnostic de qualité, devis dans l'heure (vérification faite auprès de mon garagiste nordiste habituel, qui n'y a pas trouvé d'abus) , remise en état dans les 24 heures, et cerise sur le gâteau, addition finale moins importante, le démarreur dont le dépanneur avait évoqué la mort, n'ayant pas été changé.

Récupération hier, train payé par MAIF assistance, et donc passage non prévu à Paris... ce qui nous a permis de faire un tour au Quai Branly.

Une expo remarquable

A voir  expo : Passage chez les Kanak
A voir  expo : Passage chez les Kanak

Le bon côté de la panne c'est bien la visite de l'exposition du quai Branly sur les Kanak.

Objets, photos et ambiance sonore nous plongent dans l'univers kanak.

Dès l'entrée, les représentations des ancêtres sur les panneaux de bois des chambranles de portes de case nous sourient ou nous observent d'un air un peu narquois. Enveloppées dans leur natte symbolisée par les ligatures croisées, sculptées dans des troncs d'arbres renversés qui évoquent la chute du mort, elles nous introduisent dans l'univers kanak.

Cet univers a longtemps paru barbare au colonisateur. "La Parole (y) est l'expression du souffle vital qui anime chaque homme". Cette Parole est la vie dans le monde sensible où nous habitons, mais aussi dans le monde des esprits et des Ancêtres.

Une exposition prenante, qui nous concerne, puisque si les Kanak y parlent d'eux mêmes, une place importante est aussi faite au regard des Européens sur les Kanak.

Je m'amuse en lisant que "Le grand aîné notre chef, incarne la parole du groupe. Lorsqu'il prend la parole en public, perché sur l'estrade de l'orateur, faite d'échelles à lier les ignames, sa coiffe le signale, la hache ostensoir est brandie, et les monnaies de perles de coquillages sont présentées."

Pour notre famille le grand aîné lyonnais vient d'avoir 77 ans... et même s'il a montré la semaine dernière qu'il retrouvait son dynamisme, je le vois mal perché sur les échelles à lier les ignames, brandissant la hache ostensoir.

Hache-ostensoir (jadéite, bois sculpté, coquillage, graines, cordelettes de fibres végétales et de poils de chauve-souris roussette) © Musée du quai Branly, photo Patrick Gries

Hache-ostensoir (jadéite, bois sculpté, coquillage, graines, cordelettes de fibres végétales et de poils de chauve-souris roussette) © Musée du quai Branly, photo Patrick Gries

Les Kanak aussi dans la première guerre

tirailleurs kanak, sans date, Musée de la ville de Nouméa

tirailleurs kanak, sans date, Musée de la ville de Nouméa

A voir  expo : Passage chez les Kanak

Près d'un millier d'entre eux furent mobilisés dans les tranchées entre 1916 et 1918. Souvent employés comme supplétifs, certains furent amenés à participer aux combats.

Trente d'entre eux sont morts pour la France au Chemin des Dames.

Le grand chef Amaan de Touhou ( © DR Le Chef Amaan) mourut au front en avril 1917.

Tag(s) : #A voir sorties expos

Partager cette page

Repost 0